Good Doctor - Kdrama

Par asiandramas

Mardi 1er avril 2014 à 10:00

Good Doctor 굿 닥터

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/001gd.jpg
Période de diffusion : 05 août 2013 - 08 octobre 2013
Episodes : 20 (60 min)
Genre : Médical, Romance
Ratings : 18.0%
Casting :
Joo Won >> Park Shi On
Moon Chae Won >> Cha Yoon Seo
Joo Sang Wook >> Kim Do Han
Kim Min Seo >> Yoo Chae Kyung
OST : "Miracle" Lee Young Hyun
"Loving You" 2BIC 
"I'm Crying" Baek Ji Young

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/003gd.jpg
~ L'histoire ~

Ce drama raconte l'histoire de Park Shi On (Joo Won), un jeune homme souffrant d'autisme et de déséquilibre mental. Bien que son âge mental soit de 10 ans, il souffre également du syndrome du savant responsable de ses compétences exceptionnelles en matière de diagnostic médical et lui permettant de pouvoir devenir chirurgien pédiatrique. 

Depuis un évènement survenu durant son enfance, Park Shi On a toujours eu pour souhait de devenir médecin. Témoin de ses aptitudes particulières, Choi Woo Suk (Chun Ho Jin), le directeur d'un hôpital, fera tout afin que ce dernier intègre son établissement. Le conseil d'administration s'opposant à ce que Shi On devienne résident, il propose de lui accorder 6 mois pour faire ses preuves et si celui-ci s'avère ne pas disposer des compétences requises ou se retrouve responsable d'un quelconque problème, il quitterait alors sa position de directeur.

Source : Nautiljon


http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/004gd.jpg
~ Mon avis ~

7/10 >> Good Doctor est un drama qui m'a agréablement surprise. C'est très loin d'être un drama extraordinaire (et clairement pas révolutionnaire dans le genre médical), il n'a apparemment pas fait beaucoup de conquis mais c'est un drama que j'ai suivi avec beaucoup d'investissement et un intérêt croissant au fil des épisodes. 
J'étais moyennement enthousiaste au début : les premiers épisodes, sans être mauvais, ont du mal à accrocher le spectateur et j'étais surtout sceptique sur la façon de traiter l'autisme. J'avais peur que le drama cherche à dramatiser le sujet, à apitoyer le spectateur sur la vie difficile de Shi On. Ce qui s'est révélé parfaitement faux : à l'inverse, j'ai vraiment aimé la façon dont le drama traite l'autisme. Certaines scènes avaient beau manquer de subtilité et frôler le bon sentiment, le drama traite ce sujet avec sensibilité et intelligence, en évitant le piège de tomber dans l'apitoiement ou le "Shi-On-est-un-héros".

J'ai trouvé le drama assez inégal : certains épisodes étant beaucoup mieux que d'autres, mon intérêt est monté ou baissé selon les cas et patients traités. J'ai noté une baisse de régime vers le milieu du drama où certaines histoires avec les patients étaient ennuyeux à mourir (l'enfant-chien / l'enfant-chanteur) mais en contrepartie, d'autres patients étaient adorables (avec une véritable affection pour In Hae). De la même façon, le drama nous offre des parties tantôt intéressantes, tantôt ennuyeuses : les complots politiques au sein de l'hôpital n'avaient pas grand intérêt, l'histoire des parents de Shi On ne m'a faite ni chaud ni froid. Et en contrepartie, j'ai eu énormément d'intérêt pour le Vice-Directeur de l'hôpital -un homme à la personnalité intrigante- et j'ai suivi avec passion la relation entre Kim Do Han et sa fiancée, tout comme la relation de celle-ci avec sa belle-mère.

Je me suis vraiment attachée aux personnages (le trio principal était formidable) et surtout, j'ai eu un véritable regain d'affection pour certains personnages secondaires, ce qui a été une grande surprise : des personnages secondaires insupportables au début évoluent vers plus de justesse, plus de sentiments, et ces éléments que je pensais perturbateurs sont finalement devenus d'énormes points forts pour le drama. Je pense notamment au Chief Go, l'un des personnages les plus imbuvables dans les premiers épisodes, qui est devenu au fil des épisodes une énorme source d'attendrissement et de rires. Je pense également au second rôle féminin Chae Kyung qui finit par sortir de son propre cliché et dévoile énormément de sentiments tout en devenant une femme vraiment admirable et attachante.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/gdshion.jpgJ'ai adoré le trio principal, à commencer par le héros Park Shi On, joué par l'excellent Joo Won (Bridal Mask) qu'on ne présente plus. Non seulement Joo Won livre une prestation sans failles d'un jeune homme autiste -depuis Good Doctor, je suis toujours un peu perturbée de voir Joo Won se tenir droit et parler normalement- mais en plus Shi On était juste ultra attachant. Comme je l'ai déjà dit, j'ai aimé que le drama ne cherche pas à l'apitoyer. Certes, l'écriture utilise des ficelles énormes dans sa façon de traiter le sujet mais le drama ne fait jamais ressentir de la pitié au spectateur : bien plus que de la pitié, on ressent de l'injustice, de l'admiration, de l'émotion pour ce personnage. Shi On a beau être sans défense et plus faible que les autres, il se révèle être sensible, touchant et bien plus solide qu'il n'y paraît.
Le drama n'hésite pas à montrer de façon brutale et explicite -mais complètement réaliste- les difficultés auxquelles est confronté Shi On. Les coups et brimades qu'il a subi dans son enfance, les à-priori et offenses qu'il subit aujourd'hui... Le drama y va très fort sur les injustices, le comportement des gens envers Shi On suscite énormément d'indignation mais ça reflète une dure et triste réalité : à la place des parents, confierez-vous votre enfant malade à un médecin autiste ? Quand on ne sait pas grand chose à propos de cette maladie -ce qui est le cas de la majorité de la population-, il est toujours difficile de vaincre les à-priori.
J'ai particulièrement apprécié l'écriture "inversée" du drama : dans Good Doctor, ce n'est pas tant l'évolution de Shi On qui est au centre de l'histoire (évidemment il évolue lui aussi mais dans une moindre mesure) mais ce sont surtout les autres personnages qui évoluent au contact de Shi On. J'ai trouvé cette "inversion" d'écriture très intéressante et elle nous réserve de bonnes surprises, notamment ce qui concerne certains personnages secondaires dont l'évolution était superbe.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/gdyoonseo.jpgJ'ai également adoré Moon Chae Won dans le rôle de Cha Yoon Seo. Elle est clairement moins épatante que dans Nice Guy ou The Princess' Man (en même temps son rôle est beaucoup moins complexe) mais elle joue à la perfection cette femme pleine d'entrain, impulsive, honnête et rentre-dedans. Ca fait un bien fou d'avoir une grande gueule comme elle pour remettre les gens à leur place quand Shi On n'est pas en condition de le faire. Yoon Seo a tellement de dynamisme à revendre, son soutien pour Shi On est sans faille et on est à fond derrière elle. J'ai vraiment aimé la relation qui se construit entre ces deux personnages : drôle, émouvante et vraiment convaincante. Au fur et à mesure que Yoon Seo découvre la profondeur qui se cache derrière les pensées de Shi On, elle devient son ami, sa confidente, son support... Et la voir être jalouse de l'attention que porte Shi On à d'autres femmes était franchement hilarant !

Le seul point qui, à vrai dire, m'a beaucoup dérangée est la romance : premièrement parce qu'elle me paraît difficilement acceptable -c'est peut-être étroit d'esprit de dire ça mais j'ai vraiment du mal à imaginer comment ce couple est censé durer (ça passe dans le drama parce que c'est mignon et que ça reste en surface mais dans la réalité, à la fois au niveau technique, physique et relationnel, ça me paraît juste inconcevable)- mais aussi parce qu'elle est traitée de façon forcée. J'ai aimé les problématiques soulevées par leur relation mais les scènes de romance étaient totalement awkward parce que trop fausses, trop déséquilibrées. Par contre il y a une scène que j'ai trouvé très émouvante : lorsque Yoon Seo imagine sa vie avec un Shi On qui ne serait pas autiste. C'était beau, à la fois un peu triste et vraiment touchant.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/gdkimdohan.jpgJ'ai eu un véritable coup de coeur pour Joo Sang Wook. C'est la première fois que je vois cet acteur (comment est-ce que j'ai pu m'en passer jusqu'ici ?) et vraiment, je suis sous le charme : il a une prestance, une allure, un charisme fou et il joue son rôle à la perfection. J'ai complètement adoré le docteur Kim Do Han : malgré sa personnalité sévère et inflexible, il a énormément de sensibilité et d'attention. J'ai aimé sa façon de ne jamais être plus indulgent avec Shi On à cause de son autisme. Et même s'il avait une position de "mentor" pour Shi On, c'était également une relation donnant-donnant : Shi On apprend à s'affirmer (en tant que médecin mais aussi en tant qu'homme) aux côtés de Kim Do Han mais en contrepartie, Kim Do Han est l'un des personnages qui évolue le plus au contact de Shi On : c'est comme Shi On avait réussi à faire ressortir ce qu'il y a de plus tendre et sensible en la personne de Kim Do Han.
Et j'ai eu un faible pour la relation qu'il partage avec Yoon Seo : une relation mentor / apprentie très complice mais en même temps, on sent qu'il y a quelque chose de plus fort que ça (sans pour autant tomber dans les sentiments amoureux). Une relation solide et profonde parfaitement représentée par la façon dont Chae Kyung, la fiancée de Do Han, dit qu'elle "aimerait parfois être à la place de Yoon Seo".

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/gdchaekyung.jpgChae Kyung est un personnage qui réserve bien des surprises. Un femme qui, dès le début, se présente comme un parfait cliché de second rôle féminin : riche, arrogante, hautaine, et dont la relation de couple avec Kim Do Han est en train de se dégrader. Alors qu'elle est relativement classique et transparente dans la première moitié du drama, j'ai été très surprise par l'évolution de ce personnage au fil des épisodes. Elle révèle une personnalité chaleureuse, drôle et attendrissante au contact de Shi On et apprend de ses erreurs, à la fois au niveau relationnel (avec sa belle-mère) que professionnel (dans la direction de l'hôpital). J'ai vraiment aimé sa relation avec Kim Do Han : un couple au bord de la crise qui ne se comprend plus mais qui partage encore énormément de sentiments. J'aime beaucoup Kim Min Seo depuis Sungkyunkwan Scandal alors j'étais déçue au début du drama de la voir jouer encore un autre rôle de peste (après Baby-Faced Beauty) et c'est donc une excellente surprise de la voir sortir de son propre cliché et dévoiler une personnalité admirable et attachante.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/gdinhae.jpgLa seule histoire de patients que j'ai suivi avec investissement est celle d'In Hae (Kim Hyun Soo) : j'adore cette jeune fille tellement attachante, optimiste et drôle qui joue le rôle de confidente amoureuse pour Shi On. Son histoire était très touchante et implique directement la relation entre sa grande soeur In Young et l'adorable médecin résident Han Jin Wook (et son sourire à faire tomber).
Il y avait énormément de personnages secondaires très attachants : l'émouvant Directeur de l'hôpital (Chun Ho Jin), les autres résidents, les infirmiers -l'adorable Chef infirmier qui ressemble à un nounours était hilarant- et évidemment le Chief Go (chef du département pédiatrie) joué par Jo Hee Bong ! Ce personnage est totalement imbuvable dans les premiers épisodes (il participe activement aux complots contre Kim Do Han) puis on le voit lentement changer au contact de Shi On : il est perdu, attendri, surpris par tellement de bonté et d'innocence dans les yeux enfantins de Shi On. Et à partir de là, ce personnage devient une véritable source de rires et d'affection.

Les histoires d'hôpital n'étaient pas spécialement intéressantes. J'adore les dramas médicaux en général mais Good Doctor n'a pas ce rythme stressant et effréné des dramas médicaux classiques : comme les protagonistes travaillent au département Pédiatrie, on n'a que très peu d'opérations sanglantes comme je les aime ^^ et le côté médical se compose essentiellement du suivi des patients dans la vie quotidienne. Peut-être est-ce parce que les patients sont tous des enfants mais le drama a quand même un énorme côté barbe-à-papa rose bonbon : on frôle pas mal la niaiserie et le bon sentiment. Le pompon, c'est quand même le spectacle Peter Pan, c'était carrément hilarant mais c'était quand même bien mielleux ^^

Bref, un belle histoire sur l'autisme et l'acceptation, menée par des acteurs excellents qui jouent des personnages très attachants. Malgré un rythme pas toujours accrocheur (surtout dans la première moitié), Good Doctor n'en devient que meilleur au fil des épisodes. Avec énormément de points forts, Good Doctor est un drama qualitativement très réussi -un peu moins pour ce qui est de l'appréciation personnelle- mais que je suis contente d'avoir suivi jusqu'au bout. Ce n'est clairement pas un incontournable dans le genre mais le drama s'est révélé beaucoup plus solide que je ne l'aurais cru. Joo Won est décidément un grand acteur et j'ai une envie irrésistible de lancer Sly And Single Again, là, maintenant, tout de suite, rien que pour revoir Joo Sang Wook !

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/005gd.jpg

~ Votre avis ? ~

Par asiandramas dans K-Dramas

Dimanche 30 mars 2014 à 18:05

Her Lovely Heels 여자만화 구두

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/001hlh.jpg
Période de diffusion : 24 février 2014 - 25 mars 2014
Episodes : 10 (10 à 15 min)
Genre : Romance
Casting :
Han Seung Yeon >> Shin Ji Hoo
Hong Jong Hyun >> Oh Tae Soo
Jung Ga Eun >> Im Han Na
Yoon Jong Hoon >> Choi Yeon Ho
OST : "Can You Love" Jo Hyun Ah (Urban Zakapa)
"Should I Love Alone" Han Seung Yeon (KARA)


~ Mon avis ~

Her Lovely Heels est un mini-drama que j'ai lancé sur un total coup de tête : premièrement, il m'a tapé dans l'oeil parce que je suis tombée complètement par hasard sur des images promotionnelles très jolies et quand j'ai vu Hong Jong Hyun au casting, ça m'a encore plus intriguée : j'avais craqué sur lui dans Warrior Baek Dong Soo (il avait un tout petit rôle mais je l'avais trouvé trop mignon). Enfin, le fait que ce soit un mini-drama de 10 épisodes (de 15 minutes chacun) a été le facteur décisif, j'ai lancé le drama impulsivement et je me suis enfilée les 10 épisodes d'une traite. J'avais envie d'une jolie romance et c'est exactement ce que Her Lovely Heels m'a offert. 

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/002hlh.jpg
C'est très loin d'être une oeuvre d'art mais c'est un drama inoffensif, divertissant, romantique, niais -mais c'est le genre de niais qui fait sourire et battre les coeurs- et totalement prévisible du début jusqu'à la fin.
Un concentré de vu-et-revu : on retrouve toutes les ficelles scénaristiques qu'on connait par coeur (le tout en plus grossier) et il est difficile de faire plus cliché (en même temps c'est tiré d'un manhwa qui, je suppose, doit être particulièrement niais). Le scénario nous met face à toutes les situations possibles et imaginables qu'on peut trouver dans une romance : une héroïne candide et innocente, un héros froid et inexpressif, l'ex-petit ami de l'héroïne qui revient à la charge en faisant du rentre-dedans (tout ça dans le but de rendre le héros jaloux), l'héroïne qui boit trop et se réveille chez le héros le lendemain matin, ou encore la rivale chiante qui s'auto-proclame petite amie du héros... Bref, le drama utilise des ficelles scénaristiques énormes pour parvenir à ses fins et à défaut d'être subtil, ça fait au moins doucement rire. On dirait que le drama essaie désespérément de faire tenir dans son petit format quelque chose d'aussi riche et complet qu'une romance classique de 16 ou 20 épisodes, résultant en une succession de situations clichées et d'évolutions précipitées.

Cependant, le drama est tellement inoffensif qu'on pardonne facilement ses nombreuses imperfections. La romance est adorable et addictive -une romance que j'ai suivi avec un sourire niais et des papillons dans le ventre- et les personnages sont attachants, à commencer par Hong Jong Hyun qui, à défaut d'être expressif, est juste trop trop mignon  Pas étonnant que j'aie autant aimé la romance, j'ai passé les 10 épisodes à fangirliser sur lui ^^ Un grand ténébreux ô combien adorable même si la communication ne semble pas être son fort parce que beaucoup de malentendus auraient pu être évités s'il était plus honnête envers Ji Hoo.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/003hlh.jpg
Ji Hoo est également une héroïne attachante (même si son innocence et sa candeur frôlent sérieusement ma limite de tolérance). J'aurais aimé qu'elle soit plus réactive -j'ai eu envie de la secouer un bon nombre de fois- et surtout qu'elle pleure moins ! Elle est tellement émotive qu'elle pleure pour un rien (et j'avoue ne pas toujours en comprendre la raison). Malgré ça, je l'ai bien aimée quand même : c'est une héroïne mignonne, sympathique et la voir faire fondre le coeur de Tae Soo est juste trop jouissif. Je découvre ici Han Seung Yeon (du girls-band KARA) qui est plutôt convaincante même si elle est relativement rigide -mais je ne sais pas vraiment si c'est dû à l'actrice ou au personnage.

Je suis également contente de retrouver Yoon Jong Hoon (Monstar, Emergency Couple) dans le rôle du rival Yeon Ho, bien que son rôle soit totalement inutile et tellement cliché que ça en est amusant (tout ça dans l'unique but de rendre le héros jaloux). Oh et puis je n'ai pas pu m'empêcher de pouffer de rire devant la scène la plus clichée du monde entier où l'héroïne est tirée par les deux hommes et ça donne ça :
 
http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/vlcsnap2014033017h36m01s23.pnghttp://asiandramas.cowblog.fr/images/Smileys/tuz153.gif

J'ai adoré suivre l'évolution de la romance (elle est totalement prévisible mais qu'est-ce que c'est bon) tout en me faisant la réflexion plusieurs fois par épisode que les protagonistes sont idiots (plus d'honnêteté et de communication n'aurait pas fait de mal). J'ai eu des incompréhensions sur la fin, à la fois du côté de Ji Hoo -je ne comprends pas pourquoi elle a autant de doutes quand les faits et gestes de Tae Soo sont aussi parlants- et à la fois du côté de Tae Soo -pourquoi n'est-il pas plus honnête ?- et j'ai eu également des surprises [SPOILERS] OH MY GOD la scène du lit du dernier épisode m'a parue tellement soudaine, surtout quand le drama est aussi prude et innocent tout le long ! [FIN SPOILERS] Dans l'ensemble, c'est une romance complètement clichée mais toute mignonne et sans prétention, qui m'a offert exactement ce que je cherchais.

En somme, Her Lovely Heels est un drama hautement divertissant et addictif devant lequel j'ai passé un excellent moment. Les 10 épisodes (qui durent 10 à 15 minutes chacun) s'enfilent extrêmement vite, la romance est adorable et Hong Jong Hyun est juste trop mignon. Le format est parfait -je n'aurais pas dit non à quelques épisodes supplémentaires-, la réalisation est jolie, c'est frais, agréable et romantique. A voir pour se vider la tête entre deux épisodes de dramas plus intenses !

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/004hlh.jpg
~ Votre avis ? ~

Par asiandramas dans K-Dramas

Samedi 29 mars 2014 à 13:40

Secret Love Affair 밀회

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/SecretLoveAffair.jpg

Période de diffusion : 17 mars 2014 - 20 mai 2014
Episodes : 20 (60 min)
Genre : Romance, Musique
Casting :
Kim Hee Ae >> Oh Hye Won
Yoo Ah In >>
 Lee Sun Jae
Park Hyuk Kwon >> Kang Joon Hyung
Kim Hye Eun >> Seo Young Woo

Episode 4/20

Intense, passionné, mature, subtil. Je pense qu'il est difficile de ne pas être impressionné par Secret Love Affair, autant par son écriture que par la finesse dont il fait preuve. Si Secret Love Affair n'est pas du tout du type addictif -ce n'est pas le genre de drama où l'on ne voit pas le temps passer-, il s'agit cependant d'un drama qualitativement admirable. Même si le rythme est assez lent et les épisodes paraissent relativement longs (le pilote notamment m'a paru particulièrement long), le drama a quelque chose de profondément fascinant capable de happer toute l'attention du spectateur. Au bout du quatrième épisode, je ne peux pas encore qualifier le drama de brillant mais il a tous les atouts pour le devenir par la suite.
Comme on peut s'y attendre de la part des réalisateurs et du scénario, nous avons là un drama très différent de ce qu'on a l'habitude de voir : mature, sobre, intelligent. Pas de fioritures, rien de surfait : le drama sonne juste et met en scène des personnages à la psychologie complexe et travaillée.

Je ne m'y attendais pas et c'est un point qui me ravit particulièrement : Secret Love Affair nous plonge dans un environnement de musique classique, de piano, où les protagonistes vont partager non seulement de la romance mais également leur passion commune pour la musique. C'est un aspect qui contribue pleinement à l'intensité et la beauté du drama.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/20140318164642.jpg

Ce qu'il y a de plus fascinant est évidemment la relation entre le couple principal. C'était un des aspects que je craignais le plus : à vrai dire, c'est la principale raison pour laquelle j'étais réticente à lancer le drama parce que c'est le genre de scénario qui me met mal à l'aise et qui peut facilement devenir malsain -ils ont quand même l'âge d'être mère et fils. Et pourtant, le défi est relevé brillamment : dès les premières scènes entre les deux protagonistes, j'ai été happée par l'intensité qui se dégage entre eux. Leur relation est tellement bien écrite, bien jouée et bien mise en scène que, contrairement à mes craintes, je n'ai aucun mal à comprendre pourquoi et comment ces deux personnages en viendront à s'aimer.
Leur première interaction commune sur la "Fantaisie" de Schubert était d'une beauté à couper le souffle. Cette scène était remplie à la fois d'intensité, de passion, de sensualité et j'en suis ressortie émerveillée et même bouleversée par toute l'émotion et l'ardeur qui s'en dégagent. Il faut dire que les acteurs sont excellents et nous font ressentir la multitude d'états d'esprit par lesquels les personnages passent.

Je suis déjà complètement séduite par l'héroïne Hye Won. Une femme intelligente et affirmée qui n'a aucun mal à se faire respecter tout en sachant faire profil-bas et Kim Hee Ae joue ce personnage à la perfection : elle a tellement de classe, d'élégance, de charisme, de sensibilité... Je suis tellement séduite par cette femme que je n'ai aucun mal à comprendre la fascination qu'elle exerce sur le héros.
Et c'est également une belle surprise du côté masculin : Yoo Ah In joue à la perfection Lee Sun Jae, ce jeune homme innocent, timide, craintif, et il est tellement convaincant que je ressens moi-même toute sa gêne à chaque fois qu'il fait face à Hye Won. Leur alchimie est palpable -elle l'a été dès leur première scène où il la regarde à travers le rideau- et la romance promet d'être aussi passionnée qu'électrisante et j'attends ça avec impatience.


http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/20140318095311.jpg

Si le couple principal me fascine déjà, je ne suis pas encore aussi emballée par les personnages secondaires. Je suis d'un oeil relativement désintéressé les conflits de pouvoir qui font rage dans l'université (la position que tient Hye Won dans cette guerre entre la belle-mère et la fille est très intéressante) tandis que le mari de Hye Won est jusqu'ici relativement transparent.

J'apprécie vraiment l'écriture du drama : on ne s'attarde pas sur des circonstances inutiles -j'ai particulièrement aimé l'efficacité avec laquelle le drama aborde la mère de Lee Sun Jae (n'importe quel drama classique se serait attardé dessus pendant des plombes). La réalisation est soignée, sobre, élégante, la mise en scène est subtile et réfléchie, le drama nous offre des scènes magnifiques -celle du piano évidemment mais également les scènes imaginatives qui en suivent. Sans oublier la bande-son splendide, essentiellement composée de classique.

C'est donc avec énormément d'enthousiasme que j'attends la suite. Les quatre premiers épisodes de Secret Love Affair ne sont pas (encore ?) pour moi un coup de coeur ni une révélation extraordinaire mais le drama semble bien parti pour devenir qualitativement l'une des plus belles réussites à K-Dramaland. Clairement un must-see !

Bilan : +++

Par asiandramas dans K-Dramas

Jeudi 6 mars 2014 à 8:21

I Need Romance 3 (로맨스가 필요해 3)

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/INeedRomance3Poster2.jpg

Période de diffusion :
13 janvier 2014 - 04 mars 2014
Episodes : 16 (45 min)
Genre : Romance, Comédie
Casting :
Kim So Yeon >> Shin Joo Yeon
Sung Joon >> Joo Wan / Allen Joo
Nam Goong Min >> Kang Tae Yoon
Wang Ji Won >> Oh Se Ryung
Park Hyo Joo >> Lee Min Jung
Yoon Seung Ah >> Jeong Hee Jae
Park Yoo Hwan >> Lee Woo Young

Chansons : "Don't Cry" Lee Hyori
"Peu A Peu" Peppermoon
"You" G.O
"Late Love" Linus' Blanket
"Now And Forever" Jo Jung Hee


Troisième saison de la série "I Need Romance" :
I Need Romance
I Need Romance 2012


Les images proviennent essentiellement de Kaedejun.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/002INR3.jpg
~ L'histoire ~


A 33 ans, Shin Joo Yeon (Kim So Yeon) est une brillante femme d'affaires qui travaille dans une compagnie de téléachat. L'effort et l'acharnement qu'elle a mis dans son travail ces 9 dernières années ont endurci son caractère, et elle a aujourd'hui une personnalité froide et agressive.

Joo Wan (Sung Joon) a vécu plusieurs années de son enfance avec Joo Yeon, jusqu'à ce que sa famille déménage aux Etats-Unis. Il revient en Corée 17 ans plus tard en tant que célèbre compositeur DJ connu sous le nom de Allen Joo, dans l'espoir de retrouver Joo Yeon. Même si celle-ci ne l'a pas reconnu, il est déterminé à reprendre une place dans sa vie et débuter une histoire d'amour avec elle.
Mais la Shin Joo Yeon qu'il retrouve est totalement différente de la fille gentille et innocente avec qui il a grandi...

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/003INR3.jpg
~ Mon avis ~


8,5/10 >> I Need Romance 3 est un drama qui m'a faite rêver. Il est loin d'être exempt de défauts -à vrai dire certaines situations / réactions m'ont pas mal frustrée- mais c'est un drama tellement doux, mélancolique, romantique -c'est vraiment un drama qui dégage le romantisme à plein nez- que je suis vraiment tombée sous son charme et j'ai facilement fait abstraction de tous les défauts pour me concentrer pleinement sur les bons côtés du drama.

Et les bons côtés, il y a en a beaucoup : à commencer par le casting. Le casting n'est pas forcément quelque chose de très significatif à mes yeux : bien sûr, c'est toujours mieux avec des acteurs que j'aime mais du moment que les personnages sont bien écrits et que les acteurs sont bons, un drama n'a aucun mal à me transporter. J'ai vraiment aimé I Need Romance 3 pour son histoire, ses romances, ses relations mais j'ai tellement d'affection pour les trois acteurs principaux que je suis sans doute beaucoup plus subjective vis-à-vis du drama. Par exemple, le personnage que joue Nam Goong Min m'aurait sans doute tapé sur les nerfs si ça avait été un autre acteur, mais le fait que ça soit Nam Goong Min a complètement changé la donne : j'aurais pu lui pardonner n'importe quoi et le suivre n'importe où parce que Nam Goong Min est tellement bon acteur, a tellement de sensibilité et de charisme dans son jeu que c'était juste impossible pour moi de lui en vouloir.
Toujours en ce qui concerne les bon côtés : dans la même lignée que les deux saisons précédentes, on retrouve dans I Need Romance 3 une maturité, une liberté et une ouverture d'esprit vraiment innovantes et agréables. On aborde librement des sujets comme le sexe, le concubinage, l'avortement, le tout dans une ambiance chaleureuse, hivernale et dynamique.

Pour moi, I Need Romance 3 a été un coup de foudre immédiat. J'ai tout de suite été séduite par le scénario -ces histoires d'amoureux d'enfance qui reviennent à la charge quand ils ont grandi me font craquer, un peu comme dans I Hear Your Voice- et franchement, Sung Joon est juste totalement irrésistible. J'ai beau savoir juger un drama objectivement sans trop prendre en compte la sexitude des acteurs mais là, c'était juste OUAAAAHHH ^^ Difficile de rester indifférente quand un homme aussi canon s'accroche comme une sangsue à l'héroïne ^^ Le drama garde un rythme constant et dynamique, je n'ai noté aucune baisse de régime (mais pas de crescendo significatif non plus) et les 16 épisodes sont passés à une vitesse folle : le drama m'a même rendue assez accro vu comme je me jetais sur les nouveaux épisodes chaque semaine (et ils passaient tellement vite que j'étais bien triste de devoir attendre encore une semaine pour regarder la suite).

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/INR3jooyeon.jpgDu côté des personnages, c'est vraiment du bon et c'est même encore mieux avec un casting aussi génial. Kim So Yeon est une de mes actrices favorites et encore une fois, elle m'a conquise. Shin Joo Yeon est typiquement le genre d'héroïne que j'adore : une femme forte, autonome, carriériste qui protège sa solitude derrière une carapace froide et agressive. J'ai beaucoup aimé le fait que le drama la présente dans toutes ses imperfections : elle a autant de qualités que de défauts, elle peut être ô combien frustrante, calculatrice, têtue, égoïste et parfaitement inconsciente de l'être. 
Mais c'est aussi ça qui fait toute l'humanité et le réalisme de cette femme : on peut penser qu'elle a une fierté mal placée mais je me suis sentie vraiment proche de Joo Yeon parce que ses réactions m'ont parues très vraies (en tout cas, c'est le type de réactions que j'aurais tendance à avoir, même si je ne dis pas que c'est juste). Dans les dramas, je suis souvent surprise par le "peu" de fierté que les personnages montrent -ils n'hésitent pas à s'accrocher à leurs partenaires, dévoiler tous leurs sentiments et toutes leurs faiblesses devant les autres- et à vrai dire, ce n'est peut-être qu'un ressenti personnel, mais j'ai du mal concevoir ça dans la vraie vie. C'est pourquoi les réactions agressives de Joo Yeon m'ont parues si réelles : garder un air froid et indifférent devant son petit ami qui met fin à leur couple, choisir l'agressivité aux excuses... C'est loin d'être un comportement vertueux mais c'est tellement plus humain !
J'avais beau être très frustrée par certains de ses comportements (le pompon, c'est quand même sa réaction quand sa collègue Lee Min Jung lui annonce "la nouvelle" : je suis restée perplexe devant une réaction aussi inhumaine), j'ai quand même vraiment apprécié ce personnage. Kim So Yeon lui donne énormément d'épaisseur et de charme -elle a un petit côté "précieux" qui me fait sourire- et c'était vraiment un régal de la suivre dans ses sentiments, ses doutes, ses réussites, ses faiblesses.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/INR3wan.jpgDe l'autre côté, on retrouve Sung Joon... Et j'en perds mes mots. Je ne vous ferai pas un topo sur la sexitude de cet acteur (sinon demain j'y suis encore) mais le facteur physique est définitivement non-négligeable dans ce personnage ^^ Physique à part, j'ai complètement craqué pour Wan, dit "Sweet Potato", un personnage attachant, adorable, obstiné, grincheux, boudeur et... assez immature quand même. J'ai beau avoir aimé son côté rentre-dedans -je me demande si ça existe vraiment, des gens aussi obstinés !- ce n'était pas toujours fait de manière réfléchie et j'aurais aimé qu'il sache se comporter avec plus de classe. Il y a certains aspects de sa personnalité qui m'ont dérangée, comme son côté stalker -c'est bien d'être tenace mais il ne faut pas oublier la politesse et le respect de la vie privée- ou son côté moralisateur mais Wan est dans l'ensemble un personnage tellement gentil et adorable qu'il est difficile de lui en vouloir vraiment. J'ai beaucoup aimé que la narration soit faite par lui : c'est un personnage suffisamment expressif (ses actions reflètent parfaitement ses états d'esprit) mais c'était vraiment mignon de connaître encore mieux ses pensées et ses émotions. J'étais vraiment à fond derrière lui à shipper à mort sa relation avec Joo Yeon et ses moments de tristesse m'ont vraiment brisé de coeur.

Nikilann : Je crois que j'ai réagi à l'inverse de toi. Tu étais complètement aveugle au personnage de Kang Tae Yoon... parce que c'était Nam Goon Min; et moi j'étais aveugle au personnage de Wan... parce que SUNG JOON . Sérieusement... je vénère le sol sur lequel marche cet acteur. Il est parfait ! Et en plus, il est vraiment doué, et j'ai été très sensible à la façon dont tout au long du drama, il jouait avec suffisamment de finesse pour être "Sweet Potato" à nos yeux lorsqu'il l'était aux yeux de Joo Yeon, et Allen Joo, l'homme, le vrai (et bon sang... que de sexyness dans certains baiser... il a une voix tellement sexy en plus !) lorsqu'il l'était aux yeux de Joo Yeon. Le petit intermède chanson m'a aussi fait frisonner. La qualité de la chanson était moins bonne que dans Shut Up ! Flower Boy Band, mais avec une voix aussi veloutée... comment résister ?

Le principal fil conducteur du drama est l'évolution de Joo Yeon et l'objectif est atteint. J'ai vraiment aimé à quel point Joo Yeon évolue grâce à Wan : Wan était là pour lui faire réaliser à quel point ses comportements peuvent être lâches et blessants. Grâce à Wan, elle apprend à se mettre à la place des autres, à réfléchir d'un point de vue différent du sien alors que ça ne lui traversait même pas l'esprit auparavant que son comportement puisse être remis en cause. J'ai aimé que Wan la pousse à faire des concessions, à faire le premier pas, à y voir clair dans ses sentiments et qu'il se positionne en quelque sorte comme son "ange gardien". 
C'était très enrichissant à voir mais c'est aussi un côté qui m'a légèrement agacée : la façon dont il s'impose dans la vie de Joo Yeon, à la fois physiquement (en emménageant chez elle sans vraiment avoir eu son accord, après l'avoir menée par le bout du nez qui-plus-est !) mais surtout mentalement, dans sa façon de lui imposer ses points de vue en lui faisant la morale. En ce sens, ça m'a un peu rappelé ce qui m'avait déplu dans I Need Romance 2012 : Wan pousse sans cesse Joo Yeon au bord de ses retranchements alors qu'elle n'a rien demandé et je trouve ça irrespectueux. Shin Joo Yeon a son propre caractère, sa propre façon de faire les choses et n'avait pas besoin qu'on la force à devenir meilleure (même si évidemment, c'est une bonne chose que ça soit le cas). Et j'
étais contente de voir que Wan finit par en prendre conscience : certes, aimer Joo Yeon, c'est l'aider à évoluer mais c'est aussi l'accepter telle qu'elle est, avec sa fierté et ses défauts.

Et la romance était absolument magique ! Les deux acteurs partagent une alchimie excellente, encore plus soulignée par les innombrables skinships / scènes de baiser (et plus). Ils n'arrêtent pas de se toucher, se prendre dans les bras, s'embrasser, etc. et par rapport aux dramas classiques, c'est vraiment plaisant de voir une romance aussi naturelle dans les gestes et les baisers (et les baisers étaient tellement wahhh ! Je ne me remets pas de la fin de l'épisode 3). Et comme je l'ai dit plus haut, j'ai trouvé I Need Romance 3 vraiment romantique. Avec un nom pareil, on pouvait s'y attendre mais même par rapport à la saison 1 -plus osée et volage-, par rapport à la saison 2 -plus émouvante et intense-, j'ai trouvé I Need Romance 3 vraiment romantique, dans le genre qui fait rêver les âmes en quête de sentimentalisme passionné ^^ C'est un bon point ou non selon les points de vue, mais personnellement, cette romance m'a faite rêver ^^

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/INR3taeyoon.jpgC'est également une réussite du côté des autres personnages, à commencer par Kang Tae Yoon, joué par l'indescriptible perfection NAM GOONG MIN  Désolée, c'est plus fort que moi, je perds toute rationalité devant Nam Goong MinDécidément, I Need Romance 3 explose tous les quotas niveau casting masculin.
Nam Goong Min. Il me ferait aller n'importe où et aimer n'importe quel personnage. Je ne saurais même pas dire ce qu'il y a de si captivant dans cet acteur : la sensibilité qui émane de lui lorsqu'il joue ? Sa façon de parler un peu lente qui lui donne un charme fou ? Sa façon mi-taquine mi-timide de sourire ? L'expression fragile, presque brisée qu'il a dans ses yeux ? Vraiment, je ne saurais pas l'expliquer mais un mélange de tout ça fait que Nam Goong Min dégage plus de charisme et de stabilité que n'importe quel autre acteur. Et en conséquence, son personnage Kang Tae Yoon a vraiment une présence et un charisme fou. Si Wan n'avait pas été aussi adorable, j'aurais sans hésité changé de bord pour shipper Joo Yeon avec Tae Yoon. 
J'ai beaucoup aimé ce personnage (mais je ne saurais pas dire quel pourcentage Nam Goong Min tient là-dedans), surtout au début en fait. La relation mentor / apprentie qu'il entretient avec Joo Yeon était particulièrement charmante : j'ai adoré leur complicité, leur alchimie, la façon qu'ils avaient de se dire tout, leur capacité à se comprendre même sans rien dire. Et puis j'ai bien aimé que la limite entre eux soit finalement assez floue : la scène où il dit à Joo Yeon en toute simplicité qu'il la trouve belle quand elle sourit est juste formidable et fait partie des scènes que j'ai préféré dans le drama.
J'ai également aimé sa relation d'amour / haine avec Se Ryung. Même si c'est à partir de là que j'ai trouvé son personnage de moins en moins réglo : son comportement vis-à-vis de Se Ryung m'a un peu déçue (il monte directement sur ses grands chevaux sans même lui avoir donné une chance de s'expliquer) et à partir de là, son comportement avec Joo Yeon me plaisait de moins en moins (même si j'étais quand même hystérique à chacun de ses signes d'attention envers Joo Yeon). J'ai beaucoup aimé sa personnalité mature et stable et c'est une bonne chose qu'il soit aussi honnête avec Joo Yeon (dans sa façon de "l'utiliser" ou encore la fameuse scène du restaurant, fin d'épisode 10) mais ça manquait quand même de considération pour les sentiments de Joo Yeon. Finalement, Kang Tae Yoon est un personnage profondément gentil et réglo mais il m'aurait probablement tapé sur les nerfs s'il n'avait pas été joué par Nam Goong Min, grâce à qui je pardonne tout.

Nikilann : Effectivement, je pense qu'adorer un acteur change complètement la perception qu'on peut avoir de ses personnages. De mon côté, j'ai justement vu tous les défauts de Tae Yoon, qui avait beau être parfois sympathique, m'énervait plus qu'autre chose. Je le trouve trop immobile et il y a un truc dans son physique qui me dérange. Il est insupportable, et de manière générale, il allait beaucoup mieux avec une personnalité beaucoup plus dure, comme celle de Se Ryung. Il lui faut un défi, il lui faut un projet, et Joo Yeon n'était pas le projet qui lui convenait.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/INR3seryung.jpgDernière du carré principal, Wang Ji Won dans le rôle de Oh Se Ryung était vraiment géniale ! A la fois agressive, honnête, classe, fière... Le parfait miroir de Shin Joo Yeon mais qui, contrairement à cette dernière, assume sa propre méchanceté et en joue. Un personnage formidable qu'on déteste au début, qu'on apprend à connaître au fil des épisodes puis qu'on finit par adorer. Plus que sa relation avec Kang Tae Yoon, c'est vraiment sa relation avec Joo Yeon que j'ai aimé suivre : cette relation d'amitié fragile qu'on sent toujours du bout des doigts, même quand les relations ne sont pas au beau fixe. Les confrontations entre ces deux femmes étaient explosives, chacune ayant trop de fierté pour baisser la tête, et les voir divaguer entre rivalité et complicité était vraiment un des axes les plus intéressants du drama.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/INR3minjung.jpgLes relations annexes étaient sympathiques mais ne m'ont pas plus intéressée que ça. A la différence des deux autres saisons, on retrouve une autre forme d'amitié ici : à la place du trio d'amies inséparables, on retrouve ici une jolie complicité entre quatre collègues de travail. On ne peut pas exactement parler "d'amitié" mais leur relation était plus profonde que des simples collègues de bureau et leurs scènes à quatre étaient vraiment drôles et sympathiques. Les séquences de travail étaient intéressantes -je ne verrai plus jamais le télé-achat du même oeil- et il y avait vraiment une bonne ambiance dans ces bureaux.
J'ai bien aimé l'histoire de Lee Min Jung (Park Hyo Joo). Pas au début parce que c'était plutôt ennuyeux mais à partir du moment [que je ne vais pas spoiler mais vous savez de quoi je parle], on aborde des sujets plus intéressants et son voisin Ahn Min Seok (Yoo Ha Jun) devient carrément adorable ^^ J'ai bien aimé la manière libérée dont le drama traite ce couple. La conclusion à laquelle ils arrivent ensemble est très satisfaisante et est un grand pas dans une société coréenne aussi conservatrice.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/INR3heejaewooyoung.jpgQuant à Jeong Hee Jae (Yoon Seung Ah), la collègue plus jeune, son histoire était vraiment ennuyeuse au possible. La seule raison pour laquelle je l'ai suivie assidûment est parce que Park Yoo Hwan [K-POP : The Ultimate Audition] est trop mignon -quelle surprise de le retrouver au casting de ce drama !- et son personnage Lee Woo Young est juste adorable (et il est beaucoup trop bien pour elle !) mais à part ça, j'ai eu bien peu d'intérêt pour leur histoire. Cependant, ce couple soulève des questions assez intéressantes (notamment sur l'importance du présent (par rapport au futur) ou encore la communication entre couples sur les questions sexuelles).

Côté humour, I Need Romance 3 est plutôt réussi : le drama réussit à alterner entre moments sérieux, drôles, réalistes, fantaisistes et beaucoup de scènes m'ont faite rire (notamment les questions sexuelles sont abordées de façon très humoristique). Le drama a beau dégager une ambiance mélancolique-intense, il sait être léger et énergique quand il le faut.
La réalisation du drama est particulièrement jolie et colorée : que ce soient les habitations -la maison de l'héroïne est vraiment trop jolie, je rêve d'une maison comme ça- ou les bureaux de travail, tous les décors ont un côté hivernal-romantique et comme dans les saisons précédentes, j'aime beaucoup les arrêts sur images. L'OST est géniale : "Don't Cry" de Lee Hyori s'inscrit parfaitement dans l'ambiance mélancolique du drama et je suis totalement fan de "Now And Forever" de Jo Jung Hee. Et la chanson française "Peu à Peu" de Peppermoon est adorable, elle me fait trop rire !

Je suis vraiment contente d'avoir vu les trois saisons "I Need Romance" parce que chacune des trois nous offre quelque chose de très différent tout en ayant les mêmes sujets et les mêmes préoccupations. Avec un ton beaucoup plus libéré que les dramas classiques, ils nous offrent de la maturité, de la réflexion, du réalisme et des romances très innovantes.

Nikilann : J'ai aussi beaucoup aimé la manière dont est délinée la thématique de l'enfance dégradée tout du long. Comment tout le drama montre qu'aimer c'est redevenir avec une personne l'enfant qu'on était.  Être soi même sans se préoccuper des apparences,  se disputer sur des trucs bêtes...  Et montre comment un couple qui dure et qui fonctionne est un couple qui trouve la balance entre enfance et une attitude plus adulte.  Enfin j'ai vraiment l'impression que c'est le message du drama entre Wan qui découvre ce qu'est l'amour adulte, et Joo Yeon qui se souvient ce qu'est être une enfant dans l'âme : croire et rêver à l'impossible de temps en temps pour avoir ce qui s'en rapproche le plus.  
Rien n'est parfait dans la vraie vie,  mais il faut savoir profiter du bonheur simple d'avoir quelqu'un pour nous faire sourire. C'est une belle conclusion, je trouve, à un drama sur l'amour. 

En conclusion : comparable une bonne tasse de chocolat chaud en plein hiver, I Need Romance 3 a été pour moi 16 épisodes de bonheur que je me suis engloutie au chaud sous ma couette (avec des étoiles pleins les yeux et des coeurs au-dessus de ma tête). Au programme : de la romance (beaucoup de romance !), de l'amitié, de la neige, de la bonne humeur, le tout dans une ambiance de douce mélancolie hivernale, chaleureuse et ultra romantique. Et Sung Joon et Nam Goong Min à gogo, of course !

http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/004INR3.jpg

~ Votre avis ? ~

Par asiandramas dans K-Dramas

Mardi 4 mars 2014 à 10:00


You Who Came From The Stars 
(
별에서 온 그대)  
Drama coréen

 
http://asiandramas.cowblog.fr/images/Articles/02446495.jpg

Diffusion : 18 décembre 2013 - 27 février 2014

Episodes : 21 (70 min)
Genre : Romance, comédie, policier, mystère, drame, fantastique, famille
Ratings : 25%

Casting :
Kim Soo Hyun as Do Min Joon
Jun Ji Hyun as Cheon Song Yi
Park Hae Jin as Lee Hwi Kyung
Yoo In Na as Yoo Se Mi

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/carre2-copie-5.jpg

~ L'histoire ~

Do Min Joon est un alien venu d'une autre étoile. Il parcourt la Corée depuis 400 ans, s'enrichit, s'habitue aux coutumes humaines, lorsqu'il apprend qu'enfin, grâce à l'arrivée d'une comète prévue trois mois plus tard, il va pouvoir retrouver sa planète. Il est loin d'imaginer alors que dans l'appartement voisin, emménage Cheon Song Yi, superstar caractérielle, mais aussi le parfait sosie de la jeune fille qu'il a rencontrée à son arrivée, il y a 400 ans. Et il est plus loin encore d'imaginer que leurs destins sont liés et que les trois mois qui se profilent vont changer toute sa vie... 


http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/Carre5.jpg 

~ Mon avis ~ 

10/10


Bien qu'il commence en douceur, You Who Came From The Stars s'est imposé comme l'un des meilleurs dramas de l'année à venir, et très assurément, un des meilleurs que j'aie jamais vu. Addictif au possible, étoffé d'une histoire passionnante, de personnages qui s'installent dans le coeur, une touche de magie, une pincée de merveille et une poignée de suspens, ce drama est aussi complet qu'il est fantastique. Il n'est pas parfait, et pourtant, il est l'un des plus proche de la perfection qu'il m'ait été donné de voir. Tout est cohérent, tout est parfaitement dosé, le rythme du drama ne s'essouffle pas et moi qui avait peur que l'extension d'un épisode provoque une catastrophe... c'est à peine si on a conscience qu'une heure a été ajoutée au scénario de départ ! Ne parlons pas des bonus finaux, ces deux trois minutes supplémentaires qu'il ne faut absolument pas louper et qui sont tous plus géniaux les uns que les autres - bien que parfois pire que les cliffhangers de certaines fins d'épisodes.

Si ce drama fonctionne aussi bien, c'est parce que son couple principal est incroyable, que ses rôles secondaires sont fascinants et qu'on s'attache à eux finalement autant qu'aux principaux,  mais aussi, et peut-être surtout, parce que l'histoire est redoutablement construite. Ce qui démarre comme une fable fantastique légère et humoristique se teinte très vite d'angoisse, de meurtres et j'étais loin de me douter qu'à un moment, j'aurais plus l'impression d'être dans un drama policier que fantastique. Et c'est là que You Who Came From The Stars excelle, à la façon de I Hear Your Voice. Humour, angoisse, fantastique, drame, larmes, rires, sérieux, philosophie, romance, suspens, tout était contenu dans chaque épisode, et tout fonctionnait parfaitement ensemble alors que qui, qui aurait pensé qu'un jour, la recette fonctionne ? Je compare à I Hear Your Voice, mais You Who Came From The Stars fait encore plus fort, parce qu'il parvient à faire de chaque intrigue - l'intrigue fantastique, l'intrigue amoureuse, l'intrigue policière - le centre de l'histoire. Autant dans I Hear Your Voice, l'histoire policière était au centre, et fantastique et amour tournaient autour du mystère. Autant dans You Who Came From The Stars, chacune est un soleil de l'histoire. 


E.T., Aliens, Prédators, Sign et Do Min Joon

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/carre3-copie-5.jpg

Ce drama est un OVNI (sans mauvais jeu de mot ;) ), parce que si l'on y regarde de plus près, le résumé est le suivant : "Un alien qui ressemble tout pile à un coréen sexy débarque en Corée il y a 400 ans. Il fait léviter les objets, arrête les voitures en pleine course, se téléporte, arrête le temps, il est intelligent, beau et riche. C'est alors que déménage dans l'appartement d'à côté l'actrice la plus célèbre de Corée et commence alors une fantastique histoire d'amour ... malheureusement à trois mois de la date de son départ ... " . Yeaaah. Ca partait mal quand même niveau cohérence. Et pourtant, l'univers fantastique, la mythologie alien est extrêmement bien développée tout au long du drama, donnant la réponse à chaque question à l'exact bon moment, et si la fin manque légèrement d'épaisseur côté justification, elle m'a tout de même largement satisfaite [SPOIL] par son côté doux-amer. Malgré la ressemblance avec The Time Traverler's Wife (film US) et les questions qui restent en suspens : comment ? A-t-il pleinement retrouvé ses pouvoirs ? Va-t-il vieillir ? etc etc [/SPOIL] Toujours est-il que cette question du fantastique, loin d'être un prétexte, est un véritable rouage de l'intrigue, sinon le principal. A la fois origine de scènes hilarantes au possible (les diverses scènes E.T. m'ont laissée à moitié étranglée de rire, surtout celle avec Yoon Jae, bon sang celle avec Yoon Jae (!!)), d'angoisse et de suspens (les scènes avec Jae Kyung), de petits papillons dans l'estomac (avec Song Yi of course), et bien sûr, de mystère, elle donne aussi une vraie identité au drama qui m'a surprise par la qualité de ses effets spéciaux. Quant au réalisme avec lequel a été traité toute la partie alien... chapeau. Si demain un alien débarque, je veux une version Do Min Joon !

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/YouWhoCameFromTheStars010.jpgDo Min Joon, Do Min Joon... Kim Soo Hyun, Kim Soo Hyun... moi qui pensais m'attacher à lui tout de suite il m'a fallu deux trois épisodes pour vraiment devenir complètement dingue de lui. Déjà, il est drôle. Un alien de 400 ans dans la peau d'un petit jeune, ça donne un vieux grincheux qui passe son temps à regretter les temps passés et qui se balade avec un pager ce qui est positivement à crever de rire vu qu'il n'a vraiment pas l'apparence qui va avec. Ses injures en vieux coréen, ses grandes maximes en chinois d'érudit... mais son personnage, qui paraît d'abord un peu fade, un peu trop taciturne, se révèle si vite tellement intense, tellement humain finalement... c'est sûrement le plus humain de tous, et j'ai trouvé très amusant le paradoxe. Les flashbacks contribuaient aussi beaucoup à donner vie au personnage assez renfermé dans le présent pendant les premiers épisodes. 400 ans à côtoyer les humains, à être façonné par eux, à être transformé à leur image : son expérience lui donne à la fois la plus grande des sagesses et la plus fragile des sensibilités

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/YouWhoCameFromTheStars008.jpgAussi délirante, qu'attachante, à moitié folle, j'ai adoré l'originalité du personnage de Cheon Song Yi. Célébrité caractérielle, hautaine, limite méprisante, elle lutte contre la solitude dans laquelle l'enferme le star system et sa famille décomposée. Ce qu'il y a de génial, c'est qu'elle reste comme ça tout du long, et qu'on l'aime justement pour ça, et on l'aime encore plus au fur et à mesure qu'on la découvre, qu'elle nous invite au coeur de son quotidien, au coeur de sa cellule. On aime Cheon Song Yi pour ses qualités - son honnêteté, ce à quoi elle est prête pour ceux qu'elle aime, sa force de caractère - mais aussi pour ses défauts. C'est un personnage entier, imparfait, loin de la superficialité apparente qu'il affiche - la richesse ne l'intéresse pas, on le sent assez vite. Ce qu'elle veut c'est être sous le feu des projecteurs, être reconnue, choyée, aimée, même si cet amour est une convention, même s'il est factice, parce qu'elle est vulnérable. En revanche, elle est tellement impulsive, tellement bête parfois, c'est tout simplement énorme. Je pensais qu'il me faudrait du temps pour qu'elle me plaise, mais finalement, c'est elle qui m'a accrochée dès les premières scènes. Quel charisme, Jun Ji Hyun, quel charisme ! 

Mais alors autant individuellement ils étaient géniaux, autant ensemble, leur alchimie aurait soulevé des montagnes. Un naturel, une sensualité, une force, la force à peine découverte dans The Thieves éclot ici à plein potentiel, et quel potentiel !  [SPOIL] Mention spéciale à la question du sexe, généralement ignorée dans les dramas pour tout public. Ici j'ai adoré comme elle a été déplacée de façon subtile. C'était totalement du second degré, mais les scènes où Do Min Joon ne peut plus utiliser ses pouvoirs, on se retrouve face à la métaphore de la hantise de l'impuissance... c'est tout bonnement énorme. Lorsque Cheon Song Yi veut en parler avec un air rassurant et réconfortant et qu'il refuse d'en parler comme si c'était la pire chose du monde... j'étais pliée. [/SPOIL] Et alors lorsque Lawyer Jang, joué par Kim Chang Wan y allait de sa petite moquerie, c'était juste génial. J'ai beaucoup aimé ce personnage secondaire, profondément gentil, toujours drôle, et dans une relation tellement forte avec Do Min Joon. A la fois père, ami, avocat, fournisseur de certificats de décès, seul détenteur du secret de Do Min Joon, toutes ses scènes étaient tour à tour divertissantes, intéressantes, poignantes. Il participait vraiment à enrichir le personnage de Min Joon, mais aussi le drama. 

Psychose

L'intrigue policière est extrêmement bien menée, et j'ai aimé la manière réaliste dont elle était faite. On ne sombre pas dans les histoires de vengeances à outrance, on ne tombe finalement quasi jamais dans la caricature, et même lors des rares fois où on est dangereusement proche, les scènes tiennent plus de l'anecdote et du cliché qu'autre chose. Ce qui m'a avant tout surprise, c'est la qualité du suspens, la façon dont tout devenait sombre presque en nous prenant par surprise, et on n'avait aucune idée de comment tout allait se jouer. La dynamique entre Jae Kyung et Do Min Joon était absolument dévastatrice. Une des meilleures relations du drama qui a donné lieu aux scènes les plus imprévisibles. La résolution m'a aussi beaucoup plu, d'autant qu'alors que cette intrigue est reléguée au second plan à partir du troisième tiers du drama, elle n'est jamais oubliée. C'est d'ailleurs le cas de chaque élément amené dans l'intrigue. Il n'est jamais oublié, et est développé avec beaucoup d'attention et de justesse. 

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/YouWhoCameFromTheStars014.jpgLee Hwi Kyung notamment, est un personnage qui m'a laissée sans voix. Second lead masculin, je m'attendais à l'habituel amoureux éperdu de l'actrice célèbre, qui la croit sienne, qui finit par virer paranoïaque limite fou d'amour et de jalousie et pose plein de problèmes... à moins que le second lead féminin s'en charge, et dans ce cas, il serait resté dans l'ombre, inutile observateur passif et impuissant. Sauf que Hwi Kyung est un ange gardien, mais à aucun cas il ne fait ce qu'on attend de lui. Caractère fort, amoureux, redoutablement honnête, Park Hae Jin le joue à la perfection avec charisme et justesse. Il est sur pied d'égalité avec Do Min Joon et rien que cela montre à quel point Park Hae Jin livre une prestation sensationnelle, bien qu'il soit aidé par un personnage remarquablement bien écrit par la scénariste Park Ji Eun qui a sû monter son affaire avec le même talent que lorsqu'elle était aux commandes d'Unexpected You

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/YouWhoCameFromTheStars045.jpgToutefois, pour qu'une intrigue policière soit réussie, il faut les gentils, et le méchant. Le méchant. Et bon sang, Lee Jae Kyung, quel méchant. Sanguinaire avec tellement de passion, de folie, de précision... Shin Sung Rok a mis quelques épisodes à me convaincre, mais très vite, il s'est hissé au sommet des meilleurs méchants de drama de tous les temps. Terrifiant, il me glaçait le sang [SPOIL] les scènes où il hallucinait Han Yoo Ra, ou encore sur la fin, en prison... celle où il est face à son père aussi... ou encore certaines scènes face à Do Min Joon... [/SPOIL]. Ce drama n'aurait pas eu le même impact sans lui. 

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/YouWhoCameFromTheStars044.jpgLes deux flics qui lui couraient après me tapaient sur les nerfs au début, entre le playmobil inexpressif vengeur de l'opprimé et le paresseux qui préfère prouver ce qu'il imagine plutôt qu'imaginer à partir des preuves. Et pourtant, pour la première fois dans un drama, la police sert à quelque chose, est parfois en danger, et évolue de façon positive. You From The Stars m'a rendu foi en la police coréenne (non mais sérieusement, des fois je m'inquiète pour ce pays quand je regarde des dramas ^^ Entre les fous de leur travail qui brisent les règles, partent seuls arrêter les criminels sans preuves en badass suicidaire, et ceux qui ne servent à rien et pensent que tout le monde est totalement paranoïaque et que le danger n'est nulle part, sauf quand un sérial killer vient accuser les gentils...). Quant à Han Yoo Ra, on ne la voit pas longtemps, mais j'ai vraiment regretté qu'elle meure, parce que son personnage devenait très intéressant et je trouvais sa dynamique avec Song Yi vraiment enrichissante. 

La musique jouait aussi beaucoup dans la mise en place de l'ambiance angoissante ou même de l'émotion en général. Les instrumentales sont superbes. "Tears in Minuet" est un coup de coeur absolu. Ce thème au piano est juste magnifique, il n'y a pas d'autre mot, je passais mon temps à l'attendre, quitte à n'avoir que quelques notes. J'ai rongé mes ongles sur "Run Away"... l'angoisse que le violon retentisse et qu'il y ait une nouvelle catastrophe... En dehors de ces deux bijoux particuliers (et sûrement d'autres morceaux des instrumentales qui m'échappent probablement), l'OST ne m'a pas marquée plus que ça tout en restant extrêmement agréable à l'écoute. Ceci dit, il est impossible de ressortir du drama sans avoir "My Destiny" de LYn en boucle dans la tête et "Tears Like Today" de Huh Gak tellement elles passent dans le drama. "Hello Goodbye" de Hyorin est adorable comme tout. J'ai de l'affection pour "You who came from the stars" de Younha, dynamique et elle me rappelle tellement de choses sur le début du drama ^^ Bien sûr, Kim Soo Hyun interprète un titre parce qu'il est parfait et qu'il sait tout faire : "In Front of your House".

Les Stars se cachent pour souffrir

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/carre1-copie-4.jpg

Enfin, je voudrais m'arrêter sur l'étrangeté paradoxale de ce drama, à savoir qu'il est extraordinairement original dans ses clichés et sa banalité. Bon, c'est une histoire entre un alien et une humaine, mais en dehors de ça, on retrouve toutes les bonnes vieilles ficelles du drama coréen. L'opposition entre les deux personnages, leurs divergences de caractères, la cohabitation plus ou moins forcée, les boulots qui se croisent, les déclarations, les rendez-vous clichés, les questions existentielles... etc etc. Et pourtant, chaque seconde de ce drama est un émerveillement devant la manière toujours plus drôle, plus folle, plus osée pour renouveler le cliché. Les effets secondaires des baisers étaient un gag qui me faisait plus rire à chaque fois (non mais idée en or qu'on tenait là), les réactions spontanées de Cheon Song Yi un sketch sans fin. [SPOIL] Sa façon d'aborder la question du vieillissement lorsqu'elle réalise de Min Joon ne va pas vieillir est hilarante parce que c'est tellement son genre de se déguiser en écolière, de s'inquiéter de son physique, et pourtant, c'est tellement dramatique, tellement une question au coeur du drama ! [/SPOIL] La scénariste était vraiment excellente pour faire ça : faire rire à ces moments où on ne l'attend pas, tout en faisant passer un moment plein d'émotion, ou une question dramatique... L'histoire des chaussure est emblématique. Au départ question de vie ou de mort, question dramatique, ça tourne à la pure blague.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/YouWhoCameFromTheStars024.jpgYoo Se Mi m'a justement beaucoup surprise à cet égard. Je m'attendais à un personnage qui permettrait des situations comiques, ou alors le rôle de l'insupportable garce habituellement réservé au second lead féminin. Pourtant, encore une fois, il n'en est rien. Personnage essentiellement dramatique, elle reflétait le mal être de Song Yi avec encore plus de force parce qu'elle se l'imposait. Contrairement à Song Yi, sa famille la couvre de beaucoup plus d'amour, mais la constante comparaison avec Song Yi depuis l'enfance, l'amour qu'elle voue à Hwi Kyung jamais rendu, la font se sentir encore plus seule que Song Yi qui se mure dans l'affection de ses fans et l'attention que lui procure sa célébrité. Elle peut paraître un personnage un peu en recul : mais pour moi, elle est au coeur du drama et des plus gros enjeux. [SPOIL]La scène où elle se déclare à Hwi Kyung, l'appel silencieux... est juste splendide. Absolument parfaite. C'est l'une des plus belles scènes de dramas que j'aie vue. Et peut-être la meilleure scène de You From The Stars à mes yeux..[/SPOIL]. Elle me faisait vraiment pitié parfois, tellement dure avec elle-même, tellement blessée, tellement divisée, à la fois seule de son propre fait, à la fois incapable de continuer à mentir... Yoo In Na livre encore une fois une très jolie performance.

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/YouWhoCameFromTheStars031.jpgLa famille de Cheon Song Yi était généralement là pour l'effet comique, mais j'ai beaucoup aimé qu'en filigrane les relations entre les différents membres soient si exploitées. Les relations avec sa mère me faisaient peur au début, je trouvais le personnage Yang Mi-Yeon très caricatural, et elle était franchement détestable. Avec sensibilité, Na Young Hee réussit toutefois à la faire beaucoup évoluer tout en restant elle-même, et je me suis surprise à beaucoup m'attacher à ce personnage complexe. Ahn Jae Hyeon dans le rôle de Cheon Yoon Jae, l'adolescent en plein dans sa crise d'adolescence était génial. Adorable râleur, adorable gamin, j'ai adoré sa manière de protéger sa soeur, sa manière de fuir sa mère, sa manière de refuser son père, et sa relation avec Do Min Joon est tellement choupi qu'il n'y a pas de mot pour dire à quel point ils sont mignons. Quant à Cheon Min Ko, joué par le chevronné Eum Hyo Seop, j'avais peur qu'ils n'aient pas le temps de proprement fouiller sa relation avec la famille qu'il a laissée derrière lui. Finalement, on évite les drames sirupeux, et tout se fait graduellement, avec beaucoup de sincérité de la part des personnages. En bref, une famille imparfaite, comme les autres, mais une famille qui s'aime, et ça faisait vraiment plaisir à voir. 

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/YouWhoCameFromTheStars037.jpgBok Ja, la propriétaire du magasin de BD, l'amie de Song Yi, était très amusante. Son coeur d'artichaut et sa relation inexistante à sens unique avec Do Min Joon sont un excellent divertissement, et ses conseils étaient toujours très avisés. Elle m'a beaucoup faite rire et c'était agréable de voir que Cheon Song Yi avait une véritable amie quelque part. 

Enfin, les nombreux caméos était totalement bonus mais faisaient vraiment plaisir à voir. Que ce soit Suzy, dans son rôle de Song Hye Mi, avec le délicieux crossover Dream High, ou Yu Jung Sang (Unexpected You) en patron paternel... de petites références que les fans de dramas savent toujours apprécier. 

Conclusion

You Who Came From The Stars fut une aventure, un voyage aux confins de l'univers, une épopée et une addiction absolue. J'ai trépigné d'impatience, j'ai ri à en pleurer, j'ai frôlé l'infarctus, et bon sang, ce drama va me manquer. Un coup de coeur comme j'en ai rarement eu. Un coup au coeur et 21 heures de bonheur

http://asiandramas.cowblog.fr/images/9/carre4-copie-1.jpg
~ Et vous, qu'est-ce que vous en avez pensé ? ~

Par Nikilann dans K-Dramas

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast